top of page
anais  (8).jpg

Biographie

UN ESPRIT LIBRE AUX MULTIPLES TALENTS

Après avoir débuté ses études au CRR de Paris (Conservatoire à Rayonnement Régional), Anaïs Merlin intègre le Pôle Lyrique d’Excellence, ainsi que le cursus de chant lyrique au CNSMD de Lyon (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse). Elle en sort diplomée en 2023, avec la note de 18/20, Mention Très Bien à l'unanimité, les félicitations du jury et une mention spéciale pour sa créativité. 

Elle étudie auprès de grands maîtres du chant, tels que Isabelle Germain, Cécile de Boever, Fabrice BoulangerMireille DelunschCécile Perrin ou Didier Henry qui lui enseignent une technique solide, préservant la brillance, le timbre puissant et la rondeur charnelle de sa voix. Elle se forme ponctuellement auprès d'autres grands artistes : Irène Kudela, Vincent Le Texier, Marie-Ange Todorovitch, Sophie Hervé, Catherine Dune, Emre Kan Karayel, Julien Dran, Hélène Lucas, Sylvie Leroy, ou encore Anne-Catherine Vinay.

Elle chante notamment sous la direction de Sigiswald Kuijken (La Petite Bande), Julien Chauvin (Le Concert de la Loge), Lionel Sow (Chœur de l'Orchestre de Paris), ou encore Mikko Franck (Orchestre philharmonique de Radio France).

Artiste polyvalente, Anaïs Merlin s’est également formée au théâtre et à la danse, ce qui lui confère une aisance scénique toute particulière. Ainsi, très tôt, elle monte sur les planches et endosse des rôles hauts en couleurs, dans divers répertoires (opéra mozartien, opérette, grand opéra, répertoire contemporain, musique ancienne …) 

220622_9138lowlow_edited.jpg

Elle chante notamment entre 2016 et 2017 les rôles de Laoula (L'Étoile, Chabrier), Dorabella (Cosi fan tutte, Mozart) et Der Trommler (Der Kaiser von Atlantis, Ullmann) dans le cadre du CRR de Paris. L'année d'après, c'est Despina qu'elle chante au Théâtre de Cahors et celui de Crosne, ainsi que le rôle titre de Flaminio de Pergolesi au TNP (Théâtre National Populaire, Villeubanne). En 2019, elle chante le rôle de Sandrina au CNSMD de Paris, tiré de l'Infedelta Delusa de Haydn, ainsi que Gianetta dans L'elisir d'amore de Donizetti au Théâtre de Boussy, puis plus tard à l'Opéra de Vichy. En janvier 2021, elle se produit en Fiordiligi, le seul rôle qu'elle n'avait pas encore chanté dans Cosi fan tutte, avec la compagnie I Giocosi. Elle répète les rôles de Gabrielle (La Vie Parisienne, Offenbach) avec le Labopéra d'Alsace, celui de Blanche de la Force dans les Dialogues des Carmélites de Poulenc avec le Pôle Lyrique d'Excellence, ainsi que Zerlina dans Don Giovanni de Mozart au CNSMD de Lyon ; malheureusement ces productions sont interrompues et reportées pour cause de Covid-19. En 2022, elle chante Pamina au CNSMD de Lyon puis au Festival de Besancon. On la retrouve dans Fiordiligi, sur la scène Concertgebouw à Amsterdam. Elle se produit également dans un récital mis en scène avec gestuelle baroque "Donne abbandonate" accompagnée Marie (pianoforte et mise en scène) et Sigiswald Kuijken (violon).

Reconnue pour sa voix facile et son jeu authentique, elle collabore avec plusieurs compagnies de jeunes chanteurs, et notamment Op'là les Créations Lyriques, et crée en 2021 le duo piano chant Les Mutines, qui mêle musique, poésie et peinture.

Elle obtient en 2023 3 prix au Concours Symphonies d'Automne : le Second Prix, le Prix du Public, ainsi que le Prix des Lycéens ; elle remporte également le Premier Prix Féminin lors du Concours de Vivonne, le Prix du Public au Concours International de Chant Lyrique de Béziers, le Prix Spécial Henri Nafilyan pour l'interprétation de l'un des mélodies du compositeur au Concours Enesco, et se distingue avec une mention Très Bien lors du Concours d'honneur des Maîtres du Chant en 2022.

bottom of page